Que faire lors d’un refus d’indemnisation d’assurance habitation ?

Le rejet ou le refus d’une demande d’indemnisation au titre de l’assurance habitation est un problème de premier plan pour plusieurs raisons. D’abord, vous voulez que votre propriété soit protégée. Votre société de prêt hypothécaire est également susceptible d’exiger une assurance habitation comme condition du prêt. Il existe toutefois des mesures que vous pouvez prendre pour faire face à un refus d’assurance. Voici les étapes à suivre si vous vous voyez refuser une demande d’indemnisation au titre de l’assurance habitation.

Raisons d’un refus d’indemnisation de l’assurance habitation

La plupart des agences d’assurance fonctionnent sur la base d’un contrat à but lucratif. Elles peuvent vous soumettre un refus indemnisation assurance habitation pour économiser de l’argent si elles en ont l’occasion. Les causes des désaccords entre les clients et les assureurs habitation peuvent être nombreuses. Il peut s’agir de petits caractères enfouis dans une police ou d’un débat sur le coût réel de la réparation de votre maison. En voici les principales raisons :

  • Dépassement du délai de dépôt de la demande d’indemnisation,
  • Les dégâts matériels ne sont pas couverts par votre police,
  • Absence d’entretien de votre maison,
  • Vous n’avez pas fourni suffisamment d’informations sur les dommages,

Les demandes d’indemnisation au titre de l’assurance habitation peuvent donc être refusées pour un certain nombre de raisons valables. Il est parfois facile de s’opposer à une telle décision en fournissant des informations supplémentaires et dans le cas contraire, en faisant appel aux tribunaux.

Comment faire face à un refus d’indemnisation en provenance de votre assurance habitation ?

Si vous pensez que vous êtes lésé par votre compagnie d’assurance, vous n’êtes pas obligé d’accepter le refus d’indemnisation. Voici comment faire valoir vos arguments et négocier un meilleur règlement dans le cas d’un refus indemnisation assurance habitation :

A lire aussi :  Où trouver des avis sur une assurance habitation ?

Obtenez le refus par écrit

Dans presque toutes les situations, votre assureur est tenu de formuler officiellement tout refus par écrit. Si votre assureur vous appelle au téléphone pour vous dire que votre demande a été refusée verbalement, vous devez lui demander de le faire par écrit. Il est préférable d’avoir une preuve tangible au cas où vous auriez besoin de la présenter plus tard.

Essayez de résoudre le refus de manière informelle

Une fois que vous avez reçu la raison écrite du refus, il est probable que quelqu’un fasse une erreur, interprète mal votre situation et ne l’explique pas correctement. Il vous suffit de clarifier les choses pour que le refus soit annulé.

Déposer une plainte officielle

Déposez une plainte par écrit auprès du service de règlement interne des litiges de votre assureur. Vous devriez pouvoir obtenir les coordonnées de ce service auprès de votre assureur, soit sur son site Web, soit par téléphone.

S’adresser au service des assurances

Vous êtes tenu de donner à l’assureur la possibilité de répondre à votre plainte avant de prendre d’autres mesures. Toutefois, si votre assureur ne répond pas à votre plainte vous pouvez porter l’affaire devant le service de médiation financière. Celui-ci est chargé de veiller à ce que les litiges entre assurés et assureurs soient réglés de manière impartiale. Si vous avez réellement des raisons de vous opposer à votre assureur lorsqu’il vous refuse une assurance, le service des assurances devrait pouvoir vous aider.

Partagez l'article sur les réseaux sociaux
Lea

Lea

Léa est conseillère en assurances chez les-meilleures-assurances.fr. Elle a plus de six ans d'expérience dans le secteur des assurances et beaucoup de connaissances lorsqu'il s'agit de choisir la couverture appropriée pour ses clients. Elle se consacre à l'art et aux voyages pendant son temps libre.